Voyage en avion et mal de l’air : les bons conseils

Le mal de l’air en avion est un mal touchant environ 3 millions d’individus en France, et cela de manière chronique. Focus sur quelques conseils pour traverser plus sereinement cette épreuve douloureuse.

De bonnes astuces pour voyager en avion sereinement

Nombreux sont les individus susceptibles de souffrir de mal de l’air à chaque voyage en avion. Il s’agit ici d’un mal des transports engendré par des signaux contradictoires envoyés par le cerveau, causant souvent nausée et maux de tête.

Heureusement, il est possible d’éviter le mal de l’air via quelques astuces à effectuer avant et pendant le vol. Commencez par prendre des médicaments efficaces contre le mal des transports. Sur Illicopharma, vous trouverez le médicament en ligne adapté à vos besoins, qui vous sera délivré sans ordonnance.

Avant le vol, évitez les repas lourds, et cela, 24 heures au minimum avant d’effectuer votre voyage à Tunisie. Il s’agit de ne pas consommer des aliments gras, trop salés ou trop épicés, pouvant causer des reflux gastriques ou des brûlures d’estomac. Essayez plutôt de manger, des en cas ou des repas légers.

Juste avant le vol, limitez, voire arrêtez la consommation d’alcool. Cela peut être un facteur à l’origine du mal de l’air chez de nombreuses personnes. Privilégiez plutôt l’eau comme boisson.

Le choix du siège est également essentiel pour ne pas souffrir de mal de l’air. Préférez un siège situé au-dessus de l’aile et à proximité d’une fenêtre, car les secousses y sont minimes. Pensez enfin à vous reposer suffisamment avant de prendre l’avion afin que votre corps se détente au maximum.

Pour bien comprendre le mal de l’air

Propulsé à des centaines de km/h au dessus des nuages, le corps est soumis à une pression barométrique et des sensations qui diffèrent de celles ressenties au sol. Cela peut causer quelques désagréments, qui sont toutefois sans gravité la plupart du temps.

Lorsqu’elles prennent l’avion, certaines personnes affirment ressentir un ballonnement. Cela est dû à une baisse de la pression barométrique, qui provoquera par la suite une expansion des gaz. Les variations de pression durant le décollage et au moment de l’atterrissage peuvent aussi causer des troubles auditifs. Pour y remédier, mâchez un chewing-gum ou déglutissez fréquemment durant l’atterrissage c’est parmi les avis de nos clients serruriers Neuilly sur seine 92200.

Le fait de rester assis pendant un laps de temps assez long, dans la même position et sans pouvoir bouger peut également causer le développement de caillots sanguins au niveau des jambes. Dans ce cas précis, l’individu souffre du symptôme de la classe éco. Celui-ci est fréquemment constaté durant ou après un vol long-courrier.

La sécheresse de l’air est une autre manifestation du mal de l’air en avion. Elle déclenche une déshydratation, ainsi qu’une sensation de peau extrêmement sèche. Ceux qui portent des lentilles de contact éprouveront des sensations désagréables au niveau des yeux. Quant au décalage horaire, il provoque des sensations désagréables, comme un mal de tête, des insomnies ou de la fatigue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *